Chirurgie digestive en Tunisie

chirurgie digestive tunisie

La chirurgie digestive, aussi appelée chirurgie viscérale, englobe tous les traitements chirurgicaux des pathologies bénignes et malignes de l'appareil digestif, de l'œsophage à l'anus. Cela comprend les cancers et les affections bénignes de l'œsophage, de l'estomac, du duodénum, de l'intestin grêle, du côlon, du rectum, du foie, des voies biliaires, de la vésicule biliaire, du pancréas et de la rate.

DEVIS GRATUIT TUNISIE

Le prix de la chirurgie digestive

Le prix de la chirurgie digestive varie d’un patient à l’autre en fonction du type de chirurgie abdominale à subir. C’est pourquoi, une consultation est dans la majorité des cas nécessaire pour obtenir un devis personnalisé.
Si vous souffrez d’un problème digestif qui requiert une opération chirurgicale, vous pouvez directement contacter un centre hospitalier via le formulaire de contact en ligne.

Les types de chirurgie abdominale

Ils sont répartis ainsi :

  • Chirurgie de la paroi abdominale : Traitements chirurgicaux des hernies et des éventrations.
  • Chirurgie colorectale : Approche les chirurgies coliques et rectales des pathologies bénignes et malignes. Par exemple : cancer du côlon, hémorroïdes et fissures.
  • Chirurgie oesophagogastrique : Traitements de l'œsophage et de l'estomac. Par exemple : achalasie, hernie hiatale, cancer gastrique ou de l'estomac.
  • Chirurgie hépatobiliopancréatique : Acte chirurgical du foie, du pancréas et des voies biliaires. Par exemple : Cholécystectomie, néoplasmes hépatiques et pancréatiques.
  • Chirurgie endocrinienne (la glande surrénale et la thyroïdectomie)
  • Chirurgie de l'obésité et des troubles métaboliques, etc.

Comment se déroulent les différents types de chirurgie viscérale ?

Réparation laparoscopique de hernie

Le chirurgien fera plusieurs petites incisions dans l'abdomen. Puis, il insérera des tubes creux à travers les incisions. L'abdomen est gonflé avec du gaz carbonique pour faciliter la visualisation des organes internes. Des outils chirurgicaux et une lumière laparoscopique sont placés dans les ports. La hernie est réparée et suturée.

Appendicectomie laparoscopique

Le chirurgien fait trois petites incisions dans l'abdomen. Un appareil est inséré dans l'une des incisions et le gaz carbonique gonfle l'abdomen, ce qui permet au chirurgien de voir l'appendice plus facilement. Un laparoscope est inséré par une autre; il ressemble à un télescope avec une lumière et une caméra à son extrémité pour que le chirurgien puisse voir à l'intérieur de l'abdomen.
Des instruments chirurgicaux sont placés dans les autres petites ouvertures et utilisés pour retirer l'appendice. La zone est lavée avec un liquide stérile pour réduire le risque d'infection ultérieure. Les sites sont fermés avec des sutures et recouverts d'un bandage.

Cholécystectomie laparoscopique

Pour une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire, le chirurgien réalise plusieurs petites incisions. Le laparoscope, un petit tube mince, est inséré dans l'abdomen par une petite incision pratiquée juste en dessous du nombril.
Le praticien peut alors voir la vésicule biliaire sur un écran de télévision et effectuer l'opération avec des outils insérés dans trois autres petites coupures pratiquées dans la partie supérieure droite de l'abdomen. La vésicule biliaire est ensuite extraite par l'une des incisions.
La cholécystectomie laparoscopique permet un séjour hospitalier plus court et un temps de récupération plus court avec moins de douleur.

Surrénalectomie

Lorsqu'un patient a une masse surrénalienne qui peut produire un excès d'hormones ou une masse qui peut être cancéreuse, nos chirurgiens généralistes peuvent retirer la glande surrénale en question en utilisant des techniques peu invasives.

Chirurgie pancréatique

Nous proposons à nos patients une chirurgie pancréatique mini-invasive pour certains types de problèmes du pancréas, notamment les tumeurs endocrines du pancréas et les pseudokystes pancréatiques.

Ablation de la rate (splénectomie)

Certains troubles de la rate peuvent entraîner une diminution dangereuse du nombre de plaquettes et/ou de globules rouges circulant dans l'organisme. Si les médicaments ne peuvent pas traiter avec succès le trouble, l'ablation de la rate, connue sous le nom de splénectomie, est souvent recommandée.
Nos chirurgiens préfèrent utiliser une approche laparoscopique pour cette intervention. Ils sont particulièrement aptes à effectuer des splénectomies laparoscopiques pour les patients dont la rate est massivement hypertrophiée en raison de divers problèmes de santé.

Questions-réponses sur la chirurgie digestive

Quand consulter un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive ?

Selon l'affection dont vous souffrez, vous serez orienté vers un spécialiste de la chirurgie digestive par votre médecin généraliste et/ou un spécialiste tel qu'hépato-gastro-entérologue, oncologue, proctologue, endocrinologue, gynécologue ou urologue.

Comment choisir un chirurgien viscéral ?

La chirurgie abdominale est extrêmement technique. Les interventions chirurgicales doivent donc être réalisées par des praticiens expérimentés ayant pratiqué un grand nombre d'interventions et disposant d'un équipement de pointe.

Quels sont les risques d'une chirurgie viscérale ou digestive ?

Ce type de chirurgie a tendance à être complexe et pratiqué sous anesthésie générale. Les risques liés à une telle chirurgie (lésions musculaires et/ou neurologiques, hémorragie, infection, etc.), l'anesthésie et l'état de santé du patient sont bien réels. C'est pourquoi le chirurgien, en collaboration avec l'anesthésiste, évaluera le niveau de risque, décidera si l'opération est justifiée et sélectionnera le type d'intervention le plus approprié.

Combien de temps le patient devra rester à l'hôpital après une chirurgie abdominale ?

Le temps de récupération de chaque patient varie en fonction du type de chirurgie digestive effectuée et d'autres facteurs, tels que la santé et l'âge. Cependant, de nombreuses personnes qui subissent des interventions abdominales peu invasives peuvent rentrer chez elles le jour même ou après une seule nuit à l'hôpital en raison d'incisions plus petites et d'un faible risque de complication. De plus, ces mêmes patients peuvent bénéficier d'un temps de récupération accéléré, et beaucoup retournent au travail en seulement une à deux semaines.